A Midwinter’s
Day Nightmare

HEAD – Genève, Playful Interaction, 2019
Réalisé avec François Harik et Léa Lansiaux


A Midwinter Day’s Nightmare est un jeu carte hybride où les joueurs s’affrontent pour le pouvoir, l’amour et la gloire grâce à des personnages shakespeariens. Chaque tour, les joueurs sélectionnent leur meilleure carte pour accomplir une série d’objectifs secrets. Une tablette posée au centre surveille les interactions entre les héros, alors que chaque affrontement dévoile de nouvelles tragédies racontées par un narrateur.

Capt-a-sign

HEAD – Genève, Machine Learning, 2018

Capt-a-sign est un site web qui propose des gestes utilisés dans la langue des signes et affiche ce qu’ils signifient lorsqu’ils sont reproduit correctement.

Photo @Raphaëlle Mueller

Le Faux

HEAD – Genève, Mise en page, 2015

Le Faux est une édition qui illustre et met en page la nouvelle de Romain Gary du même nom.

Talko

HEAD – Genève, Souvenir d’un futur proche, 2018

Talko est un projet de design fiction présentant un assistant de traduction qui permettrait de communiquer avec les autres malgré la barrière de la langue.

Perspectives

HEAD – Genève, Mise en espace graphique, 2017
Réalisé avec Cindy Correia


Perspectives est un projet ayant pour but d’habiller les couloirs du Marin Business Center à Neuchâtel. Les formes graphiques sont inspirées par les photos d’archives et l’histoire du lieu. Les compositions créent des perspectives qui viennent s’additionner à celles existantes pour contrer la linéarité de l’espace.

Time Warp

HEAD – Genève, Travail de Bachelor, 2018

Time Warp est un jeu vidéo mettant en scène l’histoire de deux frères qui lors d’un voyage dans l’espace découvrent un système de capsules abandonnées. L’un d’entre eux s’y retrouvant enfermé, le joueur prend le point de vue du deuxième et part explorer le reste des capsules pour trouver comment le libérer. Les mécanismes du jeu sont inspirés de notions de la théorie de la relativité d’Einstein, tels que la dilatation du temps ou encore la courbure de l’espace-temps. Dans le jeu, les effets de ces notions scientifiques très abstraites sont volontairement exagérés afin de les rendre compréhensibles pour le joueur.

Photo @ Michel Giesbericht